Les chiffres clés des réseaux sociaux en septembre 2015

C’est une guerre cachée qui se joue sur la toile. Une lutte sans merci pour le contrôle du nouvel eldorado pour publicitaires et communicants en tout genre : les réseaux sociaux ! Sur les 3 milliards d’internautes à travers le monde, 2 milliards demeurent actifs sur les réseaux sociaux et 70 % d’entre eux les consultent quotidiennement.

Bien sûr, cela fait plusieurs années que le social network existe et l’on compte les utilisateurs par centaines de millions voir en milliards ! Mais les grandes manœuvres commerciales se perfectionnent encore aujourd’hui avec pour unique but, augmenter la rentabilité. Il faut savoir que l’on ne dénombre pas moins d’un million d’annonceurs actifs sur le web à travers le monde. Dès lors, il faut toujours et encore plus d’utilisateurs. Petit florilège des chiffres importants sur les réseaux sociaux en septembre 2015.

Dans cette course effrénée aux nombre d’adhérents, c’est bien évidement Facebook son 1.4 milliard d’utilisateurs actifs dans le monde qui fait course en tête, talonné de près par Youtube (1 milliard).

Même classement dans l’hexagone avec 27 millions d’utilisateurs pour l’entreprise de Mark Zuckerberg et 22 millions pour la plateforme vidéo de Google (voir infographie). Suivent loin derrière Google+ (10 millions), Twitter (6.6 millions), Linkedin (6 millions), Snapchat (5.3 millions), Instagram (5 millions), Whatsapp (3.9 millions) et Viadeo (3.5 millions). Revue de détails.

utilisateurs réseaux sociaux

Près de 3 milliards de dollars net pour Facebook !

Fondé le 4 février 2004 et ouvert au public le 26 septembre 2006, Facebook annonce au dernier pointage 1.441 milliards d’actifs mensuels dans le monde. Personne ne dit mieux ! L’entreprise de Mark Zuckerberg caracole fièrement en tête de la liste des réseaux sociaux et annonce un chiffre d’affaire en 2014 de 12.5 milliards de dollars et un bénéfice de 2.94 milliards de dollars. Des chiffres impressionnants qui vont de pair avec la forte progression du nombre d’utilisateurs dans la zone d’Asie-Pacifique. Les marchés Nord-Américain et Européens sont, eux, pratiquement saturés.

Pour encore améliorer sa progression, Facebook mise aujourd’hui sur la vidéo et son juteux marché publicitaire. Un pari gagnant puisque le géant de Palo Alto affiche fièrement 315 milliards de vidéos vues au premier trimestre 2015 contre 184 milliards l’année précédente. Bon, on est loin des 756 milliards de vidéos vues sur Youtube, mais on se rapproche petit à petit.

Youtube a dix ans et se porte bien !

« Démesure », c’est le mot qui vient immédiatement à l’esprit lorsque l’on aborde les performances chiffrées de Youtube. Voyez plutôt (chiffres communiqués par Youtube) :

–          Un milliard d’utilisateurs actifs

–          8 milliards de vues quotidienne dont 50 % sur mobile

–          6 milliards d’heures de vidéo vues par mois.

–          22 millions d’utilisateurs en France

–          Et enfin, 300 heures de vidéo ajoutées chaque minute !

On le voit bien, la plateforme rachetée par Google en octobre 2006 pour la modique somme de 1.65 milliards de dollars, règne en maitre absolu sur les contenus vidéo. D’ailleurs, on constate que le nombre d’heure de visionnages mensuels augmente de 50 % chaque année !

Google+ : beaucoup de comptes mais combien d’actifs ?

Ce n’est plus un secret pour personne. Google+ est déserté par l’immense majorité de ses membres. Le réseau social compte 2.2 milliards de comptes car on est obligé d’en posséder un pour utiliser certains services du groupe. Seulement, seuls 9 % des profils auraient été alimentés par du « contenu ». Révélé par une étude d’Edward Morbius de janvier 2015 (https://plus.google.com/u/0/104092656004159577193/posts),

De ces 9 %, 37 % aurait posté un commentaire sur une vidéo Youtube et 8 % aurait changé leur photo de profil. Bref, seuls 0.3 % postent régulièrement. Cela ne représenterait… que 6 millions de personnes qui interagissent régulièrement sur Google+. On est loin des 540 millions de comptes actifs affichés par la firme de Montain View.

Twitter : la fête est finie !

Après, le « débarquement » de son DG, Dick Costello, les changements vont être brutaux pour Twitter. Il s’agit maintenant d’atteindre enfin la rentabilité. Avec ses 302 millions d’utilisateurs actifs mensuels et ses 500 millions de tweets postés chaque jour, le réseau social veut désormais faire la part belle à la publicité. Sachant que 78 % des utilisateurs de Twitter sont sur mobile et qu’il est très difficile d’intégrer intelligemment de la publicité sur smartphone et tablette, les messages sponsorisés dans les flux semblent être la solution idéale. A ce jour, Twitter n’aurait attiré moins de 1 %  des 145 milliards de dollars dépensés en publicité numérique dans le monde (sources eMarketer). Alors que 20 % des utilisateurs de gazouillis suivent au moins une marque.

Linkedin, le premier sur le pro

Depuis 2010/2011, les recruteurs ont délaissé en masse les sites d’annonces pour se tourner vers des réseaux sociaux beaucoup plus efficaces et rapides. En France LinkedIn et Viadeo se partagent le gâteau de l’embauche numérique avec respectivement 7.7 millions et 3.5 millions d’utilisateurs. Par contre, dès que l’on se place au niveau mondial LinkedIn affiche 324 millions d’utilisateurs au compteur pour seulement 45 millions pour Viadeo. Le site américain LinkedIn peut se targuer actuellement d’une croissance annuelle de 30 %, soit 2 nouveaux inscrits chaque seconde !!

WhatsApp, Messenger : deux stratégies bien distinctes

600 millions d’utilisateurs en août 2014, 700 millions en janvier pour 800 millions aujourd’hui ! Avec ses 30 milliards de messages quotidiens, la filiale de Facebook – acquise pour 19 milliards de dollars début 2014 – survole toutes les applications sociales. Une progression foudroyante qui ne freine en rien les développements comme la possibilité d’effectuer des appels audio entre deux utilisateurs. Pour l’instant, la publicité est absente de WhatsApp, mais pour combien de temps encore ?

En ce qui concerne Messenger, Mark Zukerberg a annoncé en mars que plusieurs dizaines d’applications sont en cours de développement. Le bouton de paiement et quelques services d’accompagnement d’e-commerce ou encore l’interaction avec des ses services marketing d’entreprise vont changer la physionomie de Messenger dans les mois qui viennent. On parle même d’un service de conciergerie d’ici la fin de l’année.

La séparation de Messenger du reste de l’application mobile de Facebook effectuée en avril a eu pour effet de faire passer Messenger de 600 millions d’utilisateurs mensuels annoncés en début d’année à près d’un milliard fin juin.

A propos de l'auteur

Fondateur et dirigeant de La Fabrik Numerik

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *