Facebook prend en compte la majorité silencieuse

L’incontournable et omnipotent réseau social s’apprête à chambouler les fils d’actualité de ses abonnés. Facebook sera en effet bientôt capable de savoir ce que ses utilisateurs ont apprécié – ou pas – d’une publication sans qu’ils aient à cliquer sur le fameux bouton « J’aime ». L’entreprise de Mark Zuckerberg vient tout juste d’annoncer qu’elle commençait à mesurer concrètement le temps de lecture des posts ainsi que celui des commentaires laissés par les lecteurs ou clients. Plus un internaute mettrait de temps à lire un message, à contempler une image ou à déchiffrer un nouveau statut, plus il serait intéressé par ce contenu. Autant donc, mettre en avant ce contenu chez ses amis qui seront probablement eux aussi intéressés par ces informations… plus pertinentes. Cette nouvelle version de l’algorithme Edgerank (offciellement « Newsfeed ranking algorithm ») devrait même être capable de comparer la durée de lecture des messages publiés et d’en déduire ceux qui ont le plus d’importance aux yeux de l’internaute. Un début de hiérarchisation intelligente de l’information dans les fameux News Feed du service. Dans un message publié sur le blog de l’entreprise, Ansha Yu et Sami Tas, deux ingénieurs en charge du projet, expliquent avoir effectué une étude comportementale des internautes et s’être aperçus que « de nombreux internautes cherchaient des informations à propos d’un événement ou d’une actualité sur Facebook sans se sentir obligés d’aimer ou de partager celles-ci avec leurs amis». Comme quoi il est bon d’écouter ses clients les moins bavards – qui a dit braillards ? – de temps en temps. Car en s’intéressant enfin à la communauté des online lurkers, Facebook va pouvoir affiner encore plus ses flux d’information et, du coup, améliorer considérablement l’impact des campagnes de webmarketing et de communication sur son réseau.

A propos de l'auteur

Fondateur, dirigeant et webmaster de la Fabrik Numérik.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.